Patrice Morel    Prothésiste dentaire
gallery
Vous êtes ici :



   








   
          
               














    


















   





 

Patrice Morel

Titulaire d'un BMS III en prothèse dentaire obtenu à l'ISNA de Metz (Institut Supérieur National de l'Artisanat), Patrice Morel intègre en 1994 le laboratoire Ceralor Oral Design situé à proximité de Nancy. C'est aux côtés de Albert Lorentz et de Jean-Marc Etienne qu'il consolide sa formation et acquière de l'expérience durant 8 années. Arrivé au terme de ce chemin, il quitte le poste de chef de laboratoire qu'il occupe depuis 3 ans pour créer sa propre entreprise et explorer de nouveaux horizons.
 
La philosophie de travail développée par Patrice Morel s'inscrit dans la recherche de l'excellence. La prohèse dentaire est un métier de passion et de passionnés, d'artistes entrepreneurs et de techniciens. Tous ces aspects se conjuguent au quotidien pour offrir à la clientèle du laboratoire, et à sa patientèle, un travail de très haute qualité fonctionnelle et esthétique.
Mimer le naturel par la
restitution parfaite de la teinte, de la luminosité, de la profondeur, des nuances... copier les formes et les états de surface... en un mot rendre la dent artificielle si semblable à son environnement naturel qu'elle en devient indétectable... tels sont ses objectifs.

Il s'est doté des meilleurs outils pour y parvenir.

 

Personnalisation prothétique au laboratoire

Lorsque la demande esthétique est très importante, notamment lorsqu'il s'agit de reconstruire une centrale unitaire, le cas peut être traité soit à distance par l'envoi d'un relevé de teinte très détaillé accompagnés de macro-photographies cliniques prises au cabinet dentaire, soit directement au laboratoire.
Dans ce dernier cas, Patrice Morel invite le patient à venir au laboratoire à deux reprises :
 
  • Une première fois afin de discuter avec lui de ses attentes et s'en imprégner. Le patient pourra, si cela est utile au "cheminement prothétique", apporter des photographies prises dans le passé et montrant "son sourire de jeunesse". En effet, le respect de la personnalité du patient peut passer par la restaurations d'un sourire proche de celui d'origine, y compris  avec ses malpositions caractérisiques. L'utilisation de mock-up permettra également de valider avec le patient les formes et les longueurs des prothèses dentaires. Les bases de travail étant posées, il restera à effectuer un relevé très détaillé des couleurs, établir un schéma précis de la stratification céramique future et réaliser une iconographie complète selon un protocole éprouvé. Tous ces éléments seront archivés au laboratoire.
     
  • Une seconde fois pour finaliser en sa présence la prothèse. Il sera question de finir de régler les formes, les émergences, l'état de surface et de procéder au maquillage en situation. Les prothèses, une fois la cuisson de glaçage effectuée, seront envoyées au cabinet dentaire afin d'y être scellées dans la bouche du patient.              
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                  

                                                                                                                                                                                                                                                                                                    

Quel matériaux choisir?


Le choix des matériaux pour le traitement d'un cas clinique demeure une réflexion décisive de l'équipe thérapeutique car elle contribue activement au résultat.
Les facteurs à prendre en compte sont :
  • la couleur de la dent à restaurer
  • la nature ou la couleur du substrat (naturel ou artificiel, clair ou sombre, type de métal)
  • la position dans la bouche (antérieure ou postérieure, visible ou peu visible)
  • la biocompatibilité, les allergies éventuelles,
  • l'état gingival, le bruxisme...
Chaque technique a ses indications et contre-indications, ses avantages et ses inconvénients. Ici comme ailleurs, il faut savoir s'affranchir des modes et tendances du marché pour s'adapter aux contraintes spécifiques de chaque cas clinique.

Par exemple, réaliser une prothèse dentaire dans la teinte D4 est plus commode et offre un plus beau résultat avec la technique conventionnelle céramo-metallique alors que la grande luminosité d'une teinte B1 est magnifiée par l'utilisation des techniques céramo-céramique.
Lorsque les cas sont complexes et la demande esthétique très forte, il est parfois inévitable, suite à un permier échec, de changer de cap pour satisfaire les attentes du patient et de son praticien. (voir article "Changer de cap pour mieux réussir").
Le  "tout céramique", même s'il offre de très belles possibilités, doit être utilisé intelligemment. La céramo-métallique a encore de beaux jours devant elle....

 
Laboratoire ART EMAIL
Patrice MOREL
247 avenue du Colonel Péchot - 54200 TOUL
Tél. : 03 83 64 62 20 - Mobile : 06 71 01 84 25
Imaginé par NEFTIS
CMS : Flexit©